Quel Programme?



Quand?


Où?





#E47839 ART VIDÉO
Abstract 7'30''


Hito Steyerl

Abstract est une vidéo à deux canaux commémorant une amie d'enfance de Steyerl, Andrea Wolf, qui est devenue une activiste et une révolutionnaire et qui a finalement été tuée dans la région kurde de la Turquie en 1998 alors qu'elle combattait pour le PKK. Le résumé montre Steyerl visitant le site où son amie est morte, examinant les douilles de munitions qui l'ont très probablement tuée. Plutôt que de présenter des photos de Wolf, le guide kurde raconte les circonstances de sa mort. Sur l'autre écran, Steyerl est à Berlin et prend des photos avec son téléphone portable d'un bureau de Lockheed Martin, fabricant d'armes vendues par le gouvernement allemand à l'armée turque. Combinant la cinématographie, la mondialisation et la guerre, Abstract révèle à quel point le politique et le privé sont étroitement liés. Crédits : à Necati Sönmez, Şiyar, Ali Can, Oliver Rein, Eren Keskin, Bilgin Ayata, Hüsnü Yildiz, Diana McCarty Produit par l'Instytut Sztuki Wyspa/Wyspa Institute of Art, Aneta Szylak Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.


12/02/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
9m15 | Une exposition sur l’histoire du Football à Gabès




Une exposition sur l’histoire du football à Gabès sera organisée à Dar El Hezb (l’ancien local du RCD-parti politique de l’ancien régime). Un appel à la collecte d’archives a été lancé par le festival. Un appel ouvert à tous les amateurs de foot de Gabès ou d'ailleurs ayant des archives (photos, vidéos, chansons, textes, articles de presse, souvenirs, casquettes, drapeaux, banderoles, et tout autre objet) sur l’histoire du foot à Gabès (masculins ou féminins).


06/05/2022 L'AGORA GABES

#DB3832 ART & PENSÉE
ATELIER CRITIQUE




Écrire sur un film relève idéalement d’un acte de générosité, au cours duquel des émotions traduites en propositions de sens sont proposées en partage.Dans une perspective plus politique, la critique cinématographique relève aussi de l’acte d’autorité, celui du goût, de la connaissance, de l’idéologie. De ce fait, elle opère aussi comme une instance de légitimation dans des contextes où elle est perçue comme légitime. Une histoire un peu cavalière des écrits sur le Cinéma en Tunisie met en lumière son atomisation , sa discrétion et le peu de crédit dont elle a toujours joui aussi bien auprès des publics potentiels des films que des cinéastes. Il y a eu et il y aura toujours en Tunisie des plumes brillantes mais jamais d’institution agissante. Ce déficit de légitimité pourrait s’expliquer par la difficulté qu’a toujours eu la critique cinématographique à se situer entre la critique académique qui produit dans le meilleur des cas et dans un entre soi des gloses savantes sans âme et le journalisme « culturel » hégémonique dont les« papiers » impressionnistes parviennent au mieux à se saisir des enjeux thématiques d’un film. Cette faillite de la critique explique et participe à sa manière de cette perpétuelle quête de reconnaissance par l’Autre qui habite producteurs et réalisateurs à l’origine de nombreux malentendus et impostures ainsi que leur aversion systématique à tout jugement esthétique issu « d’ICI « s’il n’est pas laudateur. Partant de ces constats nous ambitionnons à travers cet atelier d’ apporter notre contribution (aussi mineure soit-elle) à l’émergence de nouvelles plumes animées par l’amour du Cinéma et mues par le désir d’écrire. Au-delà de l’écriture, cet Atelier ambitionne par ailleurs d’être un lieu de réflexion sur le présent et le devenir du Cinéma . Cet atelier sera co-dirigé par Saad Chakali & Alexia Roux, critiques dans la revue Le Rayon vert et Ali Adawy critique et historien du Cinéma. Cet atelier réunira dix participants et participantes sélectionnés sur cv par les mentors parmi les jeunes journalistes, les chercheurs, des étudiants ayant déjà à leur actif des textes sur le Cinéma. Écrire sur un film relève idéalement d’un acte de générosité, au cours duquel des émotions traduites en propositions de sens sont proposées en partage.Dans une perspective plus politique, la critique cinématographique relève aussi de l’acte d’autorité, celui du goût, de la connaissance, de l’idéologie. De ce fait, elle opère aussi comme une instance de légitimation dans des contextes où elle est perçue comme légitime. Une histoire un peu cavalière des écrits sur le Cinéma en Tunisie met en lumière son atomisation , sa discrétion et le peu de crédit dont elle a toujours joui aussi bien auprès des publics potentiels des films que des cinéastes. Il y a eu et il y aura toujours en Tunisie des plumes brillantes mais jamais d’institution agissante. Ce déficit de légitimité pourrait s’expliquer par la difficulté qu’a toujours eu la critique cinématographique à se situer entre la critique académique qui produit dans le meilleur des cas et dans un entre soi des gloses savantes sans âme et le journalisme « culturel » hégémonique dont les« papiers » impressionnistes parviennent au mieux à se saisir des enjeux thématiques d’un film. Cette faillite de la critique explique et participe à sa manière de cette perpétuelle quête de reconnaissance par l’Autre qui habite producteurs et réalisateurs à l’origine de nombreux malentendus et impostures ainsi que leur aversion systématique à tout jugement esthétique issu « d’ICI « s’il n’est pas laudateur. Partant de ces constats nous ambitionnons à travers cet atelier d’ apporter notre contribution (aussi mineure soit-elle) à l’émergence de nouvelles plumes animées par l’amour du Cinéma et mues par le désir d’écrire. Au-delà de l’écriture, cet Atelier ambitionne par ailleurs d’être un lieu de réflexion sur le présent et le devenir du Cinéma . Cet atelier sera co-dirigé par Saad Chakali & Alexia Roux, critiques dans la revue Le Rayon vert et Ali Adawy critique et historien du Cinéma. Cet atelier réunira dix participants et participantes sélectionnés sur cv par les mentors parmi les jeunes journalistes, les chercheurs, des étudiants ayant déjà à leur actif des textes sur le Cinéma.


07/05/2022 10:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
9m15 | Une exposition sur l’histoire du Football à Gabès




Une exposition sur l’histoire du football à Gabès sera organisée à Dar El Hezb (l’ancien local du RCD-parti politique de l’ancien régime). Un appel à la collecte d’archives a été lancé par le festival. Un appel ouvert à tous les amateurs de foot de Gabès ou d'ailleurs ayant des archives (photos, vidéos, chansons, textes, articles de presse, souvenirs, casquettes, drapeaux, banderoles, et tout autre objet) sur l’histoire du foot à Gabès (masculins ou féminins).


07/05/2022 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
BELLE 121'


Mamoru Hosoda

Suzu, une adolescente vivant avec son père dans une petite ville des montagnes. Dans le monde virtuel appelé "U", Suzu est Belle, une icône musicale.


07/05/2022 10:00 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
L’ANABASE DE MAY ET FUSAKO Shigenobu, MASAO ADACHI ET 27 ANNÉES SANS IMAGES 66''


Eric Baudelaire

Qui sont May et Fusako Shigenobu ? Fusako, leader d’un groupuscule d’extrême gauche, l'Armée rouge Japonaise, impliquée dans de nombreuses opérations terroristes, s’est cachée pendant près de trente ans à Beyrouth. May, sa fille, née au Liban, n’a découvert le Japon qu’à 27 ans, après l’arrestation de sa mère en 2000. Masao Adachi ? Scénariste, cinéaste radical et activiste japonais engagé auprès des luttes armées et de la cause palestinienne, reclus lui aussi au Liban avant son renvoi dans son pays. Par ailleurs, initiateur d’une « théorie du paysage », le fukeiron : en filmant le paysage, celui-ci dévoilerait les structures d’oppression qui le fondent et qu’il perpétue. Anabase ? C’est le nom donné depuis Xénophon au retour, difficile, voire erratique, vers chez soi. C’est cette histoire complexe, sombre, toujours en suspens, qu’Éric Baudelaire, artiste réputé pour se servir de la photographie afin d’interroger la mise en scène de la réalité, a choisi d’évoquer en usant du format documentaire. Tournées en Super 8 mm, et comme dans la veine du fukeiron, des vues de Tokyo et de Beyrouth aujourd’hui se mêlent à quelques images d’archives, de télévision, à des extraits de films, pour dérouler le décor sur lequel les voix de May et d’Adachi vont faire remonter leur mémoire. Il y est question de vie quotidienne, d’être une petite fille dans la clandestinité, d’exil, de politique, de cinéma, et de leurs rapports fascinés. Pas une enquête, une anamnèse morcelée. (Jean-Pierre Rehm)


07/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Une image, deux actes 44'38''


Sanaz Sohrabi

One Image, Two Acts examine les archives photographiques et cinématographiques de British Petroleum pendant ses opérations en Iran, en Irak et au Koweït, afin de mettre en lumière la construction généralisée de cinémas par BP dans les villes pétrolières du sud-ouest de l'Iran. Il suit la transformation de cette économie de l'image émergente en traçant les contours du mouvement de nationalisation et du cinéma anticolonial iranien entre 1950 et 1980 et retrace les infrastructures médiatiques par lesquelles le pétrole a fonctionné comme un agent de pouvoir dans l'épistème colonial. Crédits : Réalisateur/scénariste/monteur : Sanaz Sohrabi, Conception sonore : Chris Leon, Musique : Jeremy Leon


07/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Abstract 7'30''


Hito Steyerl

Abstract est une vidéo à deux canaux commémorant une amie d'enfance de Steyerl, Andrea Wolf, qui est devenue une activiste et une révolutionnaire et qui a finalement été tuée dans la région kurde de la Turquie en 1998 alors qu'elle combattait pour le PKK. Le résumé montre Steyerl visitant le site où son amie est morte, examinant les douilles de munitions qui l'ont très probablement tuée. Plutôt que de présenter des photos de Wolf, le guide kurde raconte les circonstances de sa mort. Sur l'autre écran, Steyerl est à Berlin et prend des photos avec son téléphone portable d'un bureau de Lockheed Martin, fabricant d'armes vendues par le gouvernement allemand à l'armée turque. Combinant la cinématographie, la mondialisation et la guerre, Abstract révèle à quel point le politique et le privé sont étroitement liés. Crédits : à Necati Sönmez, Şiyar, Ali Can, Oliver Rein, Eren Keskin, Bilgin Ayata, Hüsnü Yildiz, Diana McCarty Produit par l'Instytut Sztuki Wyspa/Wyspa Institute of Art, Aneta Szylak Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.


07/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
The General’s Stork 18'


Heba Amin

En 2013, les autorités égyptiennes ont détenu une cigogne migratrice pour espionnage. Après une enquête plus approfondie, il s'est avéré qu'il s'agissait d'un instrument de suivi fonctionnel fixé par des scientifiques hongrois qui effectuaient des recherches sur les habitudes migratoires des oiseaux. Cet incident, qui semble amusant au premier abord, forme la base de l'œuvre d'Amin intitulée The General's Stork (La cigogne du général), qui examine la politique de surveillance aérienne - sur fond de prophéties bibliques, de guerre des drones et de récits coloniaux - à partir d'une vue d'oiseau. Stimulée par une recherche continue, The General's Stork a évolué au fil du temps pour examiner comment la conquête du ciel - par le biais de techniques d'arpentage, de cartographie, de bombardement et de drones - a effectivement transformé la puissance occidentale en une sorte de parade aux armes de haute technologie. À travers le prisme de la paranoïa qui peut conduire un oiseau à être accusé d'espionnage, ce travail révèle en outre la mesure dans laquelle les techniques militaires de visualisation définissent et finalement délimitent la topographie du Moyen-Orient. Crédit: gracieuseté de l'artiste et de la galerie Zilberman.


07/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
[Sic] 15'


Eric Baudelaire

Dans une librairie de Kyoto, une employée reçoit un arrivage de livres. Elle les feuillette et gratte la surface de certaines images à la lame, dans une extrapolation de l’usage japonais du bokashi, une autocensure de l’obscène définie par cette ambiguïté juridique: « ce qui excite ou stimule inutilement le désir ». Dans une poétique de l’absurde, le film étend le geste du bokashi au-delà de la notion de désir, un rituel qui devient une méditation sur ce que dit une image, ce que peut une image.


07/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
United Red Army 70'


Naeem Mohaiemen

Le Japonais s'exprime dans un anglais hésitant, tandis que le négociateur bangladais a l'assurance d'un officier de l'armée formé en Grande-Bretagne. L'Armée rouge japonaise s'était attachée à la cause palestinienne, et à travers elle à une idée de panarabisme mondial. Mais le Bangladesh dans lequel atterrit la Japan Air Lines 472 en 1977 n'est pas ce que l'on croit. Au lieu d'être le théâtre volontaire d'idées de "révolution du tiers monde", le tiers monde réel a riposté de manière inattendue, transformant les pirates de l'air en témoins impuissants. Le négociateur principal, nom de code "Dankesu", a dit avec un euphémisme déconcerté et un anglais hésitant : "Je comprends que vous ayez des problèmes internes." Un enfant de huit ans regarde l'écran de télévision avec une confusion croissante - l'écran montre une tour de contrôle immobile pendant des heures, et il veut que son émission préférée reprenne. United Red Army fait partie de la collection permanente du Tate Modern et du Kiran Nadar Museum.


07/05/2022 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
CLAP 13’


Keisuke Itoh

Lorsque les gens veulent exprimer leur admiration, ils canalisent leurs émotions dans leurs mains et applaudissent avec énergie et sentiment, même si cela implique de supporter un certain inconfort physique. Mais ce sentiment parvient-il à atteindre l'autre personne ? Dans Clap, le protagoniste est la cible des applaudissements et l'histoire est racontée du point de vue de la personne faisant les applaudissements.


07/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Je suis Milica Tomić 9' Loop


Milica Tomić

À travers la vidéo I am Milica Tomic, l'artiste explore le lien entre l'identité individuelle et l'identité collective : tournant sur un piédestal, l'artiste énonce son nom en 64 langues différentes en appartenance à autant de groupes ethniques différents. Son visage reste calme et impassible mais son corps est lentement lacéré par des coups de fouet invisibles qui le recouvrent peu à peu de blessures. "L'articulation d'un souhait d'identité nationale que l'on peut m'imposer, m'oblige à m'identifier à une identité nationale que je préférerais ne pas avoir, cependant je ne suis pas capable de nier les mécanismes qui en constituent la substance. Elle ne cesse de se poursuivre tel un acte mécanique qui se répète perpétuellement." Milica Tomic


07/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
Ici et ailleurs 60'


Jean-Luc Godard & Anne-Marie Miéville

Ici, une famille de Français moyens devant son poste de télévision. Ailleurs, les combattants palestiniens filmés dans leur vie quotidienne, leur entraînement, leur mort. Jean-Luc Godard utilise ces images pour remettre en question la communication faisant la texture même du film, une réflexion sur l'audiovisuel.


07/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Novembre 25'19''


Hito Steyerl

Dans November, Steyerl se concentre sur les images médiatiques d'une amie proche de son adolescence, Andrea Wolf, qui a rejoint le PKK kurde et qui est morte au combat contre l'armée turque en 1998. Dans le film, Wolf apparaît dans trois rôles différents : en tant que chef d'un gang de filles dans un film féministe d'arts martiaux que Steyerl a tourné en Bavière lorsqu'elle avait 17 ans, en tant que combattante clandestine de l'Armée des femmes libres au Kurdistan dans une interview télévisée des années 1990, et en tant que Şehît Ronahî (le nom de code kurde de Wolf), dont on peut voir le visage sur des affiches portées par des Kurdes manifestant dans les rues d'Allemagne. November joue avec l'inversion de la fiction et de la réalité. Alors que les trois jeunes héroïnes (deux d'entre elles sont Wolf et Steyerl) du film tourné en Super 8 sont vues en train de battre des gangs d'hommes armés jusqu'à ce que seul le personnage de Wolf reste en vie, dans la vraie vie, Wolf était un combattant du PKK qui est mort au combat et est devenu une icône de la lutte kurde pour la libération. Le film réfléchit également à la manière dont la signification des images peut changer et développer une vie ultérieure en tant qu'"images itinérantes", comme les appelle Steyerl. Le propre rôle de Steyerl est remis en question lorsqu'elle se déplace de derrière la caméra pour faire partie d'un reportage télévisé sur une manifestation kurde. Crédits : Réalisateur : Hito Steyerl Monteur : Stefan Landorf Assistant : Yasmina Dekkar Protagoniste : Uli Maichle Producteur : Marta Kuzma pour manifesta5 Commissionné par : Marta Kuzma pour manifesta5 Soutenu par : Klaus, Mehmet Aktas, Peter Grabher, Lisa Rosenblatt Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.


07/05/2022 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
PAPER BIRDS 1 & 2 30’


German Heller, Federico Carlini

Les Oiseaux de Papier (Paper Birds) (Parties I & II) est une histoire interactive de 30 minutes sur un jeune musicien à la recherche d'une véritable inspiration. Ce film en RV offre des moments uniques d'interactivité autour de l'histoire d'un enfant myope doté d'un talent exceptionnel pour la musique. Celui-ci doit trouver son chemin dans le monde des ténèbres pour ramener sa sœur, enlevée par les ombres. Il utilisera la profondeur de la musique pour ouvrir des portails vers le monde invisible. Il affrontera les ombres, et celles ci lui révéleront leur but.


07/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Les bandes de Bachar (n°17 et n°31)/ Souheil Bachar 18''


Atlas Groupe/ Walid Raad

Otage : Les bandes de Bachar (version anglaise) est attribué à Souheil Bachar et traite de l'enlèvement et de la détention au Liban, dans les années 1980 et au début des années 1990, d'hommes occidentaux comme Terry Anderson et Terry Waite par des "militants islamistes". Cet épisode a directement et indirectement rongé la vie politique et publique libanaise, américaine, française, allemande et britannique, et a précipité un certain nombre de scandales politiques très médiatisés comme l'affaire Iran-Contra aux États-Unis. Dans Otage : The Bachar tapes (version anglaise), cette crise est examinée à travers le témoignage de Souheil Bachar, qui a été retenu en otage au Liban entre 1983 et 1993. Ce qui est remarquable dans la captivité de Souheil, c'est qu'il a été détenu pendant trois mois en 1985 dans la même cellule que cinq Américains : Terry Anderson, Thomas Sutherland, Benjamin Weir, Martin Jenco et David Jacobsen. En 2000, Souheil a collaboré avec le Groupe Atlas pour produire cinquante-trois cassettes vidéo sur sa captivité. Les cassettes n° 17 et n° 31 sont les seules qu'il met à disposition en dehors du Liban. Dans ces cassettes, Souheil aborde les aspects culturels, textuels et sexuels de sa détention avec les Américains. crédits : Générique écrit, réalisé et produit par The Atlas Group en collaboration avec Souheil Bachar, Fadi Abi Samra et Walid Raad.


07/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
Comme des oiseaux qui volent 7'11''


Heba amin

Fin 2013, les autorités égyptiennes ont détenu une cigogne migratrice soupçonnée d'espionnage en raison d'un dispositif électronique fixé à sa patte. As Birds Flying est un film allégorique qui confronte l'absurdité du récit médiatique qui a transformé un oiseau en migration en un symbole de paranoïa étatique. Le film utilise des images provenant de drones et des vues aériennes de cigognes migrant au-dessus des colonies israéliennes en Galilée, et les juxtapose à des extraits audio reconstitués du film emblématique d'Adel Imam, Birds of Darkness (1995), qui critique la corruption du gouvernement en Égypte. Le film emprunte son titre à une prophétie biblique qui aurait inspiré l'offensive aérienne du général britannique Edmund Allenby sur Jérusalem en 1917. Crédit: gracieuseté de l'artiste et de la galerie Zilberman.


07/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
Merely a smell 10'


Maher Abi Samra

En quatre plans-séquences, comme un haiku , en noir et blanc, on pénètre dans les décombres d’un pays suite au conflit israélo-libanais de 2006. Sans jamais voir la mort en face, l’absence de vie se manifeste au gré d’indices apparaissant dans le ‘no man’s land’ d’un Liban meurtri.


07/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
A suivre 41'33"


Sharif Waked

To Be Continued fait référence aux vidéos de "martyrs vivants". Elles montrent un homme ou une femme posant pour être filmé(e) pour la dernière fois vivant(e), annonçant la volonté et la détermination de mener une opération suicide face à ses ennemis. Cette vidéo restitue cette scène mais confisque le texte final du martyr vivant. Elle le mêle à un autre texte qui a également été raconté entre la vie et la mort. Le martyr vivant est transformé en narrateur des Mille et une nuits. Il raconte les histoires de Shéhérazade, l'une des femmes les plus puissantes et les plus célèbres de la littérature. To Be Continued bouleverse les vidéos caractéristiques des dernières volontés des kamikazes par un processus de lecture et de narration sans fin. Il transforme ce moment terrifiant de sacrifice, le meurtre de soi et de l'autre, en un état de perpétuel ajournement.


07/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
La guerre à distance 58'


Harun Farocki

En 1991, lorsque les images de la guerre du Golfe ont inondé les médias internationaux, il était pratiquement impossible de distinguer les images réelles de celles générées sur ordinateur. Cette perte de repères allait changer à jamais notre façon de décrypter ce que nous voyons. L'image n'est plus seulement utilisée comme un témoignage, mais aussi comme un maillon indispensable d'un processus de production et de destruction. Tel est le concept de base de War at a Distance, qui poursuit la déconstruction des exigences d'objectivité visuelle que Harun Farocki a développée dans ses travaux antérieurs. À l'aide d'archives et de contenus authentiques, Farocki s'attache en effet à définir la relation entre la stratégie militaire et la production industrielle et met en lumière la manière dont la technologie de la guerre s'applique à la vie de tous les jours. (Antje Ehmann) Crédits : Crédits Réalisateur, scénariste Harun Farocki Cinématographe Ingo Kratisch, Rosa Mercedes Recherche, assistance Matthias Rajmann Son Louis van Rouki Monteur Max Reimann Collaborateurs Michael Baute, Kilian Hirt, Mike Jarmon, Ondine Rarey Narratrice Margarita Broich Producteur TV Inge Classen Production Harun Farocki Filmproduktion, Berlin, en collaboration avec ZDF/3sat


07/05/2022 L'AGORA GABES

#DB3832 ART & PENSÉE
RENCONTRE AVEC LES CURATORS ET LES ARTISTES DE LA SECTION ART VIDÉO




Rencontre avec Rabii Mroué, Kenza Jemmali et les artistes de leurs sélections. Date: Samedi 7 Mai – à 12h Lieu: Le patio de L’Agora Gabès.


07/05/2022 12:00 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
TERRA INCOGNITA 113'


Ghassan Salhab

Beyrouth, une ville détruite sept fois, reconstruite autant de fois. Une ville en construction, une ville mutante, à l'image de Soraya, la figure centrale du film, mais aussi de Leyla, Tarek, Nadim et Haïda...


07/05/2022 15:00 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
LA TRAVERSÉE 84'


Florence Miailhe

Un village pillé, une famille en fuite et deux enfants perdus sur les routes de l’exil... Kyona et Adriel tentent d’échapper à ceux qui les traquent pour rejoindre un pays au régime plus clément. Au cours d’un voyage initiatique qui les mènera de l’enfance à l’adolescence, ils traverseront de multiples épreuves, à la fois fantastiques et bien réelles pour atteindre leur destination.


07/05/2022 15:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
EMMÈNE-MOI AU CINÉMA 75'


Albaqer Jaafar

Un romancier écrivain à Bagdad a écrit l'histoire de sa vie à la guerre, son plus grand rêve étant de devenir comme Steve McQueen. Après 30 ans, le réalisateur lit ce roman et décide d'aller à la rencontre du romancier. Ils partent ensemble à la recherche de la copie du film Papillon, au cours du voyage ils découvrent qu'ils partagent les mêmes rêves. Le réalisateur parviendra-t-il à réaliser son rêve et à aider Nassif à en faire autant?


07/05/2022 17:15 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
(POSTHUME) 29’


Ghassan Salhab

Réalisé quelques temps après l’agression Israélienne de l’été 2006


07/05/2022 18:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
1958 58’


Ghassan Salhab

En 1958, au Sénégal, terre d'émigration, Zahia Salhab donne naissance à son premier enfant Ghassan. A la même époque, le Liban, leur patrie, est plongé dans un important conflit local, préambule à la prochaine guerre civile.


07/05/2022 18:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
INSURRECTION 105'


Jilani Saadi

Une nuit d’insurrection à Tunis. Plus rien ne fonctionne .Une folie s’est emparée de la capitale Tunis et de sa ‎périphérie. Une espèce de volonté divine réunit Baya, Mosmar et Ouled Janet avec le vieux sur la route de Tunis. Marchant jusqu’au bout de la nuit, ils ont décidé d’en découdre avec l’injustice.


07/05/2022 19:00 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
THE LAST BREATH 5’39’’


Belacen ABDELAZIZ & Dennis EBERT

Dans un monde dystopique où l’oxygène et la végétation se font rares, un homme lutte chaque jour pour sa survie. L’action irréfléchie de l’homme a tout détruit… Mais la nature, dans son dernier souffle, lui révèle une ultime lueur d’espoir…


07/05/2022 20:00 ESPACE CULTUREL ABID BECHRAOUI CHENENI

#1BA658 CINÉMA
ICARUS BALANCE 90'


Patric Jean

Icarus Balance est un essai politique au thème pertinent, dans la zone méditerranéenne où se croisent bateaux de croisière, pêcheurs, migrants et scientifiques étudiant les conséquences du réchauffement climatique. Lieu où les signes se révèlent. Est-ce que notre capacité à mesurer et à interpréter le monde est tombée dans l'excès technologique ? Ne sommes-nous pas en train de nous brûler les ailes ?


07/05/2022 20:00 ESPACE CULTUREL ABID BECHRAOUI CHENENI

#1BA658 CINÉMA
ANNETTE 141'


Leos Carax

Los Angeles, de nos jours. Henry est un comédien de stand-up à l’humour féroce. Ann, une cantatrice de renommée internationale. Ensemble, sous le feu des projecteurs, ils forment un couple épanoui et glamour. La naissance de leur premier enfant, Annette, une fillette mystérieuse au destin exceptionnel, va bouleverser leur vie.


07/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
LA GUERRE DE MIGUEL 128'


Eliane Raheb

Miguel vit depuis 37 ans en Espagne en tant qu'homosexuel exilé. Ce n'est que maintenant qu'il est prêt à retourner dans son pays natal, le Liban, et à affronter son passé traumatique, et qu'il pourrait peut-être enfin retrouver une stabilité émotionnelle et l'amour.


07/05/2022 21:00 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
La guerre à distance 58'


Harun Farocki

En 1991, lorsque les images de la guerre du Golfe ont inondé les médias internationaux, il était pratiquement impossible de distinguer les images réelles de celles générées sur ordinateur. Cette perte de repères allait changer à jamais notre façon de décrypter ce que nous voyons. L'image n'est plus seulement utilisée comme un témoignage, mais aussi comme un maillon indispensable d'un processus de production et de destruction. Tel est le concept de base de War at a Distance, qui poursuit la déconstruction des exigences d'objectivité visuelle que Harun Farocki a développée dans ses travaux antérieurs. À l'aide d'archives et de contenus authentiques, Farocki s'attache en effet à définir la relation entre la stratégie militaire et la production industrielle et met en lumière la manière dont la technologie de la guerre s'applique à la vie de tous les jours. (Antje Ehmann) Crédits : Crédits Réalisateur, scénariste Harun Farocki Cinématographe Ingo Kratisch, Rosa Mercedes Recherche, assistance Matthias Rajmann Son Louis van Rouki Monteur Max Reimann Collaborateurs Michael Baute, Kilian Hirt, Mike Jarmon, Ondine Rarey Narratrice Margarita Broich Producteur TV Inge Classen Production Harun Farocki Filmproduktion, Berlin, en collaboration avec ZDF/3sat


08/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Novembre 25'19''


Hito Steyerl

Dans November, Steyerl se concentre sur les images médiatiques d'une amie proche de son adolescence, Andrea Wolf, qui a rejoint le PKK kurde et qui est morte au combat contre l'armée turque en 1998. Dans le film, Wolf apparaît dans trois rôles différents : en tant que chef d'un gang de filles dans un film féministe d'arts martiaux que Steyerl a tourné en Bavière lorsqu'elle avait 17 ans, en tant que combattante clandestine de l'Armée des femmes libres au Kurdistan dans une interview télévisée des années 1990, et en tant que Şehît Ronahî (le nom de code kurde de Wolf), dont on peut voir le visage sur des affiches portées par des Kurdes manifestant dans les rues d'Allemagne. November joue avec l'inversion de la fiction et de la réalité. Alors que les trois jeunes héroïnes (deux d'entre elles sont Wolf et Steyerl) du film tourné en Super 8 sont vues en train de battre des gangs d'hommes armés jusqu'à ce que seul le personnage de Wolf reste en vie, dans la vraie vie, Wolf était un combattant du PKK qui est mort au combat et est devenu une icône de la lutte kurde pour la libération. Le film réfléchit également à la manière dont la signification des images peut changer et développer une vie ultérieure en tant qu'"images itinérantes", comme les appelle Steyerl. Le propre rôle de Steyerl est remis en question lorsqu'elle se déplace de derrière la caméra pour faire partie d'un reportage télévisé sur une manifestation kurde. Crédits : Réalisateur : Hito Steyerl Monteur : Stefan Landorf Assistant : Yasmina Dekkar Protagoniste : Uli Maichle Producteur : Marta Kuzma pour manifesta5 Commissionné par : Marta Kuzma pour manifesta5 Soutenu par : Klaus, Mehmet Aktas, Peter Grabher, Lisa Rosenblatt Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.


08/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
A suivre 41'33"


Sharif Waked

To Be Continued fait référence aux vidéos de "martyrs vivants". Elles montrent un homme ou une femme posant pour être filmé(e) pour la dernière fois vivant(e), annonçant la volonté et la détermination de mener une opération suicide face à ses ennemis. Cette vidéo restitue cette scène mais confisque le texte final du martyr vivant. Elle le mêle à un autre texte qui a également été raconté entre la vie et la mort. Le martyr vivant est transformé en narrateur des Mille et une nuits. Il raconte les histoires de Shéhérazade, l'une des femmes les plus puissantes et les plus célèbres de la littérature. To Be Continued bouleverse les vidéos caractéristiques des dernières volontés des kamikazes par un processus de lecture et de narration sans fin. Il transforme ce moment terrifiant de sacrifice, le meurtre de soi et de l'autre, en un état de perpétuel ajournement.


08/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#DB3832 ART & PENSÉE
MASTERCLASS VR: KARIM BEN KHELIFA




Karim Ben Khelifa est un artiste et réalisateur transdisciplinaire belgo-tunisien plusieurs fois primé, dont le storytelling se situe à la convergence de l’art, de la science et du journalisme. Sa pratique est guidée par une approche non linéaire et transdisciplinaire.Il a commencé sa carrière comme reporter de guerre et photojournaliste, en mission pour des publications telles que Vanity Fair, The New York Times Magazine, Le Monde, Stern, Time Magazine. Il a voyagé dans plus de 90 pays. Karim Ben Khelifa est également un conférencier et a été un mentor dans de nombreuses conférences, festivals et universités. Il a été boursier de la Nieman Foundation for Journalism à l’université de Harvard, artiste en résidence à l’Open Doc Lab et artiste invité à CAST, tous deux au MIT.Il est actuellement membre du conseil consultatif du Center for Advanced Virtuality de l’Institut de technologie du Massachusetts.


08/05/2022 10:00 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Merely a smell 10'


Maher Abi Samra

En quatre plans-séquences, comme un haiku , en noir et blanc, on pénètre dans les décombres d’un pays suite au conflit israélo-libanais de 2006. Sans jamais voir la mort en face, l’absence de vie se manifeste au gré d’indices apparaissant dans le ‘no man’s land’ d’un Liban meurtri.


08/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
Comme des oiseaux qui volent 7'11''


Heba amin

Fin 2013, les autorités égyptiennes ont détenu une cigogne migratrice soupçonnée d'espionnage en raison d'un dispositif électronique fixé à sa patte. As Birds Flying est un film allégorique qui confronte l'absurdité du récit médiatique qui a transformé un oiseau en migration en un symbole de paranoïa étatique. Le film utilise des images provenant de drones et des vues aériennes de cigognes migrant au-dessus des colonies israéliennes en Galilée, et les juxtapose à des extraits audio reconstitués du film emblématique d'Adel Imam, Birds of Darkness (1995), qui critique la corruption du gouvernement en Égypte. Le film emprunte son titre à une prophétie biblique qui aurait inspiré l'offensive aérienne du général britannique Edmund Allenby sur Jérusalem en 1917. Crédit: gracieuseté de l'artiste et de la galerie Zilberman.


08/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
Les bandes de Bachar (n°17 et n°31)/ Souheil Bachar 18''


Atlas Groupe/ Walid Raad

Otage : Les bandes de Bachar (version anglaise) est attribué à Souheil Bachar et traite de l'enlèvement et de la détention au Liban, dans les années 1980 et au début des années 1990, d'hommes occidentaux comme Terry Anderson et Terry Waite par des "militants islamistes". Cet épisode a directement et indirectement rongé la vie politique et publique libanaise, américaine, française, allemande et britannique, et a précipité un certain nombre de scandales politiques très médiatisés comme l'affaire Iran-Contra aux États-Unis. Dans Otage : The Bachar tapes (version anglaise), cette crise est examinée à travers le témoignage de Souheil Bachar, qui a été retenu en otage au Liban entre 1983 et 1993. Ce qui est remarquable dans la captivité de Souheil, c'est qu'il a été détenu pendant trois mois en 1985 dans la même cellule que cinq Américains : Terry Anderson, Thomas Sutherland, Benjamin Weir, Martin Jenco et David Jacobsen. En 2000, Souheil a collaboré avec le Groupe Atlas pour produire cinquante-trois cassettes vidéo sur sa captivité. Les cassettes n° 17 et n° 31 sont les seules qu'il met à disposition en dehors du Liban. Dans ces cassettes, Souheil aborde les aspects culturels, textuels et sexuels de sa détention avec les Américains. crédits : Générique écrit, réalisé et produit par The Atlas Group en collaboration avec Souheil Bachar, Fadi Abi Samra et Walid Raad.


08/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#1BA658 CINÉMA
L'EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA 92’


Anca Damian

Victime d'un accident, une petite chienne se souvient de ses différents maîtres qu'elle a inconditionnellement aimés. Avec son empathie sans faille, Marona a fait rejaillir la légèreté et l'innocence dans chacun des foyers où elle a vécu.


08/05/2022 10:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
NUIT BLANCHE 7'


Issam Taachit

Sommet des hautes montagnes des Aurès et précisément dans l'un des grands cèdres de l'Atlantique, quand la neige recouvre tout l'endroit, les masses de neige qui s'accumulent sur l'arbre tombent, pour rouler sur la montagne jusqu'à ce qu'elle touche le fond, Devant une chaude maison


08/05/2022 10:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
PAPER BIRDS 1 & 2 30’


German Heller, Federico Carlini

Les Oiseaux de Papier (Paper Birds) (Parties I & II) est une histoire interactive de 30 minutes sur un jeune musicien à la recherche d'une véritable inspiration. Ce film en RV offre des moments uniques d'interactivité autour de l'histoire d'un enfant myope doté d'un talent exceptionnel pour la musique. Celui-ci doit trouver son chemin dans le monde des ténèbres pour ramener sa sœur, enlevée par les ombres. Il utilisera la profondeur de la musique pour ouvrir des portails vers le monde invisible. Il affrontera les ombres, et celles ci lui révéleront leur but.


08/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
L’ANABASE DE MAY ET FUSAKO Shigenobu, MASAO ADACHI ET 27 ANNÉES SANS IMAGES 66''


Eric Baudelaire

Qui sont May et Fusako Shigenobu ? Fusako, leader d’un groupuscule d’extrême gauche, l'Armée rouge Japonaise, impliquée dans de nombreuses opérations terroristes, s’est cachée pendant près de trente ans à Beyrouth. May, sa fille, née au Liban, n’a découvert le Japon qu’à 27 ans, après l’arrestation de sa mère en 2000. Masao Adachi ? Scénariste, cinéaste radical et activiste japonais engagé auprès des luttes armées et de la cause palestinienne, reclus lui aussi au Liban avant son renvoi dans son pays. Par ailleurs, initiateur d’une « théorie du paysage », le fukeiron : en filmant le paysage, celui-ci dévoilerait les structures d’oppression qui le fondent et qu’il perpétue. Anabase ? C’est le nom donné depuis Xénophon au retour, difficile, voire erratique, vers chez soi. C’est cette histoire complexe, sombre, toujours en suspens, qu’Éric Baudelaire, artiste réputé pour se servir de la photographie afin d’interroger la mise en scène de la réalité, a choisi d’évoquer en usant du format documentaire. Tournées en Super 8 mm, et comme dans la veine du fukeiron, des vues de Tokyo et de Beyrouth aujourd’hui se mêlent à quelques images d’archives, de télévision, à des extraits de films, pour dérouler le décor sur lequel les voix de May et d’Adachi vont faire remonter leur mémoire. Il y est question de vie quotidienne, d’être une petite fille dans la clandestinité, d’exil, de politique, de cinéma, et de leurs rapports fascinés. Pas une enquête, une anamnèse morcelée. (Jean-Pierre Rehm)


08/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Une image, deux actes 44'38''


Sanaz Sohrabi

One Image, Two Acts examine les archives photographiques et cinématographiques de British Petroleum pendant ses opérations en Iran, en Irak et au Koweït, afin de mettre en lumière la construction généralisée de cinémas par BP dans les villes pétrolières du sud-ouest de l'Iran. Il suit la transformation de cette économie de l'image émergente en traçant les contours du mouvement de nationalisation et du cinéma anticolonial iranien entre 1950 et 1980 et retrace les infrastructures médiatiques par lesquelles le pétrole a fonctionné comme un agent de pouvoir dans l'épistème colonial. Crédits : Réalisateur/scénariste/monteur : Sanaz Sohrabi, Conception sonore : Chris Leon, Musique : Jeremy Leon


08/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Je suis Milica Tomić 9' Loop


Milica Tomić

À travers la vidéo I am Milica Tomic, l'artiste explore le lien entre l'identité individuelle et l'identité collective : tournant sur un piédestal, l'artiste énonce son nom en 64 langues différentes en appartenance à autant de groupes ethniques différents. Son visage reste calme et impassible mais son corps est lentement lacéré par des coups de fouet invisibles qui le recouvrent peu à peu de blessures. "L'articulation d'un souhait d'identité nationale que l'on peut m'imposer, m'oblige à m'identifier à une identité nationale que je préférerais ne pas avoir, cependant je ne suis pas capable de nier les mécanismes qui en constituent la substance. Elle ne cesse de se poursuivre tel un acte mécanique qui se répète perpétuellement." Milica Tomic


08/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
9m15 | Une exposition sur l’histoire du Football à Gabès




Une exposition sur l’histoire du football à Gabès sera organisée à Dar El Hezb (l’ancien local du RCD-parti politique de l’ancien régime). Un appel à la collecte d’archives a été lancé par le festival. Un appel ouvert à tous les amateurs de foot de Gabès ou d'ailleurs ayant des archives (photos, vidéos, chansons, textes, articles de presse, souvenirs, casquettes, drapeaux, banderoles, et tout autre objet) sur l’histoire du foot à Gabès (masculins ou féminins).


08/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Ici et ailleurs 60'


Jean-Luc Godard & Anne-Marie Miéville

Ici, une famille de Français moyens devant son poste de télévision. Ailleurs, les combattants palestiniens filmés dans leur vie quotidienne, leur entraînement, leur mort. Jean-Luc Godard utilise ces images pour remettre en question la communication faisant la texture même du film, une réflexion sur l'audiovisuel.


08/05/2022 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
CLAP 13’


Keisuke Itoh

Lorsque les gens veulent exprimer leur admiration, ils canalisent leurs émotions dans leurs mains et applaudissent avec énergie et sentiment, même si cela implique de supporter un certain inconfort physique. Mais ce sentiment parvient-il à atteindre l'autre personne ? Dans Clap, le protagoniste est la cible des applaudissements et l'histoire est racontée du point de vue de la personne faisant les applaudissements.


08/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
[Sic] 15'


Eric Baudelaire

Dans une librairie de Kyoto, une employée reçoit un arrivage de livres. Elle les feuillette et gratte la surface de certaines images à la lame, dans une extrapolation de l’usage japonais du bokashi, une autocensure de l’obscène définie par cette ambiguïté juridique: « ce qui excite ou stimule inutilement le désir ». Dans une poétique de l’absurde, le film étend le geste du bokashi au-delà de la notion de désir, un rituel qui devient une méditation sur ce que dit une image, ce que peut une image.


08/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
United Red Army 70'


Naeem Mohaiemen

Le Japonais s'exprime dans un anglais hésitant, tandis que le négociateur bangladais a l'assurance d'un officier de l'armée formé en Grande-Bretagne. L'Armée rouge japonaise s'était attachée à la cause palestinienne, et à travers elle à une idée de panarabisme mondial. Mais le Bangladesh dans lequel atterrit la Japan Air Lines 472 en 1977 n'est pas ce que l'on croit. Au lieu d'être le théâtre volontaire d'idées de "révolution du tiers monde", le tiers monde réel a riposté de manière inattendue, transformant les pirates de l'air en témoins impuissants. Le négociateur principal, nom de code "Dankesu", a dit avec un euphémisme déconcerté et un anglais hésitant : "Je comprends que vous ayez des problèmes internes." Un enfant de huit ans regarde l'écran de télévision avec une confusion croissante - l'écran montre une tour de contrôle immobile pendant des heures, et il veut que son émission préférée reprenne. United Red Army fait partie de la collection permanente du Tate Modern et du Kiran Nadar Museum.


08/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Abstract 7'30''


Hito Steyerl

Abstract est une vidéo à deux canaux commémorant une amie d'enfance de Steyerl, Andrea Wolf, qui est devenue une activiste et une révolutionnaire et qui a finalement été tuée dans la région kurde de la Turquie en 1998 alors qu'elle combattait pour le PKK. Le résumé montre Steyerl visitant le site où son amie est morte, examinant les douilles de munitions qui l'ont très probablement tuée. Plutôt que de présenter des photos de Wolf, le guide kurde raconte les circonstances de sa mort. Sur l'autre écran, Steyerl est à Berlin et prend des photos avec son téléphone portable d'un bureau de Lockheed Martin, fabricant d'armes vendues par le gouvernement allemand à l'armée turque. Combinant la cinématographie, la mondialisation et la guerre, Abstract révèle à quel point le politique et le privé sont étroitement liés. Crédits : à Necati Sönmez, Şiyar, Ali Can, Oliver Rein, Eren Keskin, Bilgin Ayata, Hüsnü Yildiz, Diana McCarty Produit par l'Instytut Sztuki Wyspa/Wyspa Institute of Art, Aneta Szylak Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.


08/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
The General’s Stork 18'


Heba Amin

En 2013, les autorités égyptiennes ont détenu une cigogne migratrice pour espionnage. Après une enquête plus approfondie, il s'est avéré qu'il s'agissait d'un instrument de suivi fonctionnel fixé par des scientifiques hongrois qui effectuaient des recherches sur les habitudes migratoires des oiseaux. Cet incident, qui semble amusant au premier abord, forme la base de l'œuvre d'Amin intitulée The General's Stork (La cigogne du général), qui examine la politique de surveillance aérienne - sur fond de prophéties bibliques, de guerre des drones et de récits coloniaux - à partir d'une vue d'oiseau. Stimulée par une recherche continue, The General's Stork a évolué au fil du temps pour examiner comment la conquête du ciel - par le biais de techniques d'arpentage, de cartographie, de bombardement et de drones - a effectivement transformé la puissance occidentale en une sorte de parade aux armes de haute technologie. À travers le prisme de la paranoïa qui peut conduire un oiseau à être accusé d'espionnage, ce travail révèle en outre la mesure dans laquelle les techniques militaires de visualisation définissent et finalement délimitent la topographie du Moyen-Orient. Crédit: gracieuseté de l'artiste et de la galerie Zilberman.


08/05/2022 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
PALM'S TEAR 3'39''


"Houda Touis & Ichrak Jemni "

C’est un documentaire VR sur la préparation de « LEGMI » dans l’oasis de Gabes .Deux acteurs ont participé dans ce film : le jeune qui a monté le palmier pour préparer le « LEGMI » et son oncle qui nous a expliqué les particularités de ce jus. Par ailleurs, ce documentaire a mis l’accent sur la beauté de l’oasis à Gabes.


08/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
DANS L'OMBRE 4'10''


Bilel Laabidi & Sami Toumi

Dans l'ombre est l'histoire d'une fille nommée kmar, atteinte d'une maladie rare incurable, qui se promène sur la plage de Gabes tout en profitant de la tranquillité et du calme qui précèdent le lever du soleil.


08/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
TECHNOLOGY SLAVE 2'23''


Alia Yahia & Abir Bettaher

Un film fiction VR sur l'addiction aux médias sociaux. Le film raconte l’histoire d’un homme qui vivait et menait une vie normale jusqu’à l’apparition de l'internet et des médias sociaux suite auxquels il est devenu dépendant. Ce dernier ne s’intéresse plus au monde extérieur, il se trouve toujours occupé par son téléphone. Il ne fait plus attention au bruit des enfants, des passagers et des voitures autour de lui. Les jours passent et l’homme se trouve concentré sur son téléphone et perd petit à petit le gout de la vie suite au manque de communication. L'écran du téléphone est devenu son seul recours.


08/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
THERAUSUM 3'36''


Rabeb Benkraiem et Fatma Ghannouchi

Les événements du film se déroulent dans un endroit vide, une vallée effrayante ... où deux amis accompagnés d'un magicien sont partis à la recherche d'un trésor enfoui, mais après avoir creusé pendant longtemps, une effrayante fée est soudainement apparue ... Tout le monde s'est alors enfui tellement ils avaient peur.


08/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
TEARLESS 12’


Gina Kim

Sans Larmes (Tearless) est un projet de réalité virtuelle (RV) immersive 360° en 3D sur les "femmes de réconfort pour les Américains "* que le gouvernement sud-coréen a mises à la disposition des soldats américains dans des camps situés à l'extérieur des bases militaires américaines. En utilisant la technologie des médias immersifs, ce projet se concentre sur les souvenirs de ces femmes dans un centre de détention appelé "Monkey House" - une prison établie par le gouvernement sud-coréen et dont le personnel est composé de militaires américains.


08/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
MARCO & POLO GO ROUND VR 12’


Benjamin Steiger Levine

Marco and Polo Go Round est une histoire d'amour comique avec une touche très surréaliste. Un couple affronte les difficultés de leur relation alors que la gravité tourne sur sa tête et que leur monde s'effondre littéralement autour d'eux.


08/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
GOLIATH: PLAYING WITH REALITY 25'


Barry Gene Murphy, May Abdallah

Goliath: Playing with Reality est un documentaire interactif. On y suit l’histoire de Jon, un homme atteint de schizophrénie paranoïaque qui, après une décennie d’isolation dans des institutions psychiatriques, trouve son salut dans les jeux vidéo en ligne.


08/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
CONTAINER 16’


Meghna Singh, Simon Wood

Container rend visible les corps « invisibles » qui permettent notre société de consommation. Face à l'esclavage à travers un conteneur maritime en constante transformation, le passé devient le présent, l'invisible devient visible. Nous assistons aux éclats de la société : les fantômes du passé et les spectres vivants du monde moderne.


08/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
SEVEN GRAMS 22’


Karim Ben Khelifa

Seven Grams est une expérience en réalité augmentée qui propose, d’une façon radicalement innovante, de découvrir le lienentre votre smartphone et les conditions souvent dramatiques dans lesquelles sont extraits les minerais rares nécessaires à sa fabrication, en particulier en République démocratique du Congo. Mêlant réalité augmentée et séquences d’animation, Seven Grams vous raconte cette histoire, vous propose de de remonter la chaîne de production de nos smartphones etd’appréhender leur coût humain.


08/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
REPLACEMENTS (PENGGANTIAN) 12’


Jonathan Hagard

Replacements dépeint une famille javanaise vivant dans un quartier fictif de Jakarta, la capitale de l'Indonésie. Inspirés par des personnes et des lieux qui existent réellement, les personnages sont les témoins des transformations urbaines, environnementales, politiques et culturelles de cette métropole surpeuplée entre environ 1980 et 2020.


08/05/2022 CENTRE DE DÉFENSE DE L'INTÉGRATION SOCIALE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
LE DERNIER HOMME 102'


Ghassan Salhab

Beyrouth se réveille chaque jour avec une nouvelle victime, des victimes vidées de leur sang. Un imperceptible lien rattache Khalil, médecin légiste, à ces victimes, et plus précisément à leur insaisissable meurtrier.


08/05/2022 15:00 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
ALL LIGHT EVERYWHERE 105'


Theo Antony

All Light, Everywhere (Toute la lumière, partout) est une exploration de l'histoire commune des caméras, des armes, des forces de police et de la justice. Alors que les technologies de surveillance deviennent un élément incontournable de la vie quotidienne, le film interroge la complexité du point de vue objectif, en mettant en lumière les préjugés inhérents à la perception humaine et aux objectifs des caméras.


08/05/2022 15:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
DAMASCUS DREAMS 83'


Emilie Serri

Damascus Dreams retrace le parcours d'une cinéaste vers son pays natal inaccessible et ce en reconstituant une Syrie qui se situe quelque part entre la réalité et le mythe, le rêve et le cauchemar, le passé et le présent.


08/05/2022 17:00 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Floraisons hivernales 3'41''


Souheila Ghorbel

Winter Bloom est le premier projet de Souheila Ghorbel. Attirée par les émotions, la photographe de 29 ans a capturé des moments intimes avec la nature, célébrant l'espoir et la vie. Si ses photographies sont surtout des instantanés de sa fascination pour les plantes, son regard a en quelque sorte été impacté par ses rencontres avec les gens, et surtout nourri par ses échanges avec les fleuristes de Tunisie. Winter Bloom (Al Layali Essoud الليالي السود en arabe) fait référence à cette période énoncée dans le calendrier berbère du 14 janvier au 2 février durant laquelle la végétation se réveille de son état d'hibernation et commence à fleurir entrant dans un nouveau cycle, tout comme nous les humains traversons des troubles émotionnels ou des insomnies avant de se relever et de s'épanouir.


08/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
LUNE 8'1''


Siryne Eloued

Pour passer une année à la résidence de recherche et création au centre des arts vivants de Radès, j’ai trouvé impossible de laisser derrière moi mes journaux intimes, que j’écris depuis plus de 12 ans. Je les ai donc amenés avec moi avec l’intention de les brûler. Durant cette retraite, il m’était autant difficile de les brûler sans y penser, prendre le temps de les regarder, de les ouvrir, visiter le passé et laisser le temps défiler les pages. Filmer ce geste était comme écrire un autre journal en vidéo, dans lequel je questionnais les images, les mots, le temps qui passe. Crédit : Réalisation et montage : Siryne Eloued


08/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#1BA658 CINÉMA
L'ENCRE DE CHINE 55’


Ghassan Salhab

Un (auto) portrait Chinois


08/05/2022 18:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
SOUS LA POUSSIÉRE 6'


Wafa Lazheri

Une femme retourne à la terre où est née et enterré son mari. Crédit: Artiste 3D : Wafa Lazhari / Sound design : Katerina Lenoir


08/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
HEIRLOOM 15'


Nada Chamli

Autrefois brûlées sur des bûchers dans les places publics, les femmes qui n’obéissaient pas à toute sorte de norme étaient accusées de pratique de sorcellerie. Un préjugé lugubre est porté sur ce qu’on appelait "sorcières",faisant l’objet d’une épithète discriminatoire. « Heirloom –ر عي ِس « َest un essai audiovisuel qui traite la figure de la sorcière en tant qu'identité sociale et vision mystique et spirituelle. Crédits : Nada Chamli / Son : Zeineb Ben Salah – Nada Chamli / Musique : Adem Zaouali / Mixage et masternig : Rami Harrabi / Etalonnage : Nada Chamli / Décor et lumière : Chaima Drissi – Nour Hamani // AVEC : Sihem Sidaoui – Siryne Eloued – Sophia Bsiri - Mabrouka Fall –Rimeh Ben Mahjoub – Pauline Pascal – Eya Dridi


08/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
FRAGMENTS D'UNE VILLE 7’30’’


Emna fetni

Dans un rythme de vie frénétique, la métropole, en pleine effervescence, continue de se transformer, de se défaire et de se créer. Entre la nonchalance des franges et élégance de l'autre rive, entre violence destructrice et création, entre suffocation et espoir, ce court métrage est la perception de tous les contrastes de la ville qui, au quotidien, est révélée par les habitants qui la tracent, par leurs gestes et leurs errances.


08/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
RESURRECTION 6'


Achraf Bettaieb

Dans la tourmente historique d'une capitale en pleine crise socio-économique, "Resurrection" traite de la résilience d'une génération en quête de repères dans une ville violente. "Résurrection" vise à refléter le schéma mental de la génération 90', 2000' à laquelle appartient l'artiste. Ce schéma mental s'appuie sur une confrontation quotidienne avec la réalité d'une société en pleine mutation. Le skate-board constitue le filtre par lequel il explore la ville, et par lequel sont collectées des images saisissantes. La violence est devenue, presque, cognitive. Elle a un impact sur nos comportements, notre santé mentale (augmentation des comportements addictifs, difficulté à se projeter). Au-delà de ce rapport au monde pratique, le besoin de créer "Résurrection" a été déclenché par un épisode personnel et traumatique. L'injustice aléatoire du cambriolage de l'appartement de l'artiste, ses affaires, tout ce qu'il avait rassemblé comme biens et ressources, ont disparu. Une intimité violée, l'espace privé bafoué.


08/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#1BA658 CINÉMA
AL-DAJAJ 40’


Omar Amiralay

Amiralay concentre son film sur l'industrie de l'élevage de poulets dans le village rural syrien de Sadad. Il illustre les conditions de vie difficiles des agriculteurs et les politiques économiques du gouvernement qui ont encouragé la production industrielle d'œufs plutôt que les activités artisanales, changement qui a finalement conduit à la détérioration des conditions de vie de la classe paysanne de Sadad.


08/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
OMAR AMIRALAY, DOULEUR, TEMPS, SILENCE 109'


Hala Abdallah

Dans une Syrie meurtrie par un régime tyrannique, Omar Amiralay a dédié sa vie à son pays et au cinéma. Quarante ans d’engagement politique et de réalisation de documentaires. En 2008, il interrompt ses projets pour se consacrer entièrement à veiller sa mère mourante. Elle décède en 2010, Omar nous quitte un an après. Cinq semaines avant la révolution syrienne.


08/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
THE STRANGER 113'


Ameer Fakher Eldin

Dans un petit village du plateau du Golan occupé, la vie d'un médecin désespéré et non agréé, qui traverse une crise existentielle, prend un nouveau tournant malheureux lorsqu'il rencontre un homme blessé pendant la guerre en Syrie. Le médecin s'aventure alors à la rencontre de son nouveau destin, bouleversant ainsi toutes les attentes de la communauté en temps de guerre et de crise nationale.


08/05/2022 20:00 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
THERAUSUM 3'36''


Rabeb Benkraiem et Fatma Ghannouchi

Les événements du film se déroulent dans un endroit vide, une vallée effrayante ... où deux amis accompagnés d'un magicien sont partis à la recherche d'un trésor enfoui, mais après avoir creusé pendant longtemps, une effrayante fée est soudainement apparue ... Tout le monde s'est alors enfui tellement ils avaient peur.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
CLAP 13’


Keisuke Itoh

Lorsque les gens veulent exprimer leur admiration, ils canalisent leurs émotions dans leurs mains et applaudissent avec énergie et sentiment, même si cela implique de supporter un certain inconfort physique. Mais ce sentiment parvient-il à atteindre l'autre personne ? Dans Clap, le protagoniste est la cible des applaudissements et l'histoire est racontée du point de vue de la personne faisant les applaudissements.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
The General’s Stork 18'


Heba Amin

En 2013, les autorités égyptiennes ont détenu une cigogne migratrice pour espionnage. Après une enquête plus approfondie, il s'est avéré qu'il s'agissait d'un instrument de suivi fonctionnel fixé par des scientifiques hongrois qui effectuaient des recherches sur les habitudes migratoires des oiseaux. Cet incident, qui semble amusant au premier abord, forme la base de l'œuvre d'Amin intitulée The General's Stork (La cigogne du général), qui examine la politique de surveillance aérienne - sur fond de prophéties bibliques, de guerre des drones et de récits coloniaux - à partir d'une vue d'oiseau. Stimulée par une recherche continue, The General's Stork a évolué au fil du temps pour examiner comment la conquête du ciel - par le biais de techniques d'arpentage, de cartographie, de bombardement et de drones - a effectivement transformé la puissance occidentale en une sorte de parade aux armes de haute technologie. À travers le prisme de la paranoïa qui peut conduire un oiseau à être accusé d'espionnage, ce travail révèle en outre la mesure dans laquelle les techniques militaires de visualisation définissent et finalement délimitent la topographie du Moyen-Orient. Crédit: gracieuseté de l'artiste et de la galerie Zilberman.


09/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Une image, deux actes 44'38''


Sanaz Sohrabi

One Image, Two Acts examine les archives photographiques et cinématographiques de British Petroleum pendant ses opérations en Iran, en Irak et au Koweït, afin de mettre en lumière la construction généralisée de cinémas par BP dans les villes pétrolières du sud-ouest de l'Iran. Il suit la transformation de cette économie de l'image émergente en traçant les contours du mouvement de nationalisation et du cinéma anticolonial iranien entre 1950 et 1980 et retrace les infrastructures médiatiques par lesquelles le pétrole a fonctionné comme un agent de pouvoir dans l'épistème colonial. Crédits : Réalisateur/scénariste/monteur : Sanaz Sohrabi, Conception sonore : Chris Leon, Musique : Jeremy Leon


09/05/2022 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
SEVEN GRAMS 22’


Karim Ben Khelifa

Seven Grams est une expérience en réalité augmentée qui propose, d’une façon radicalement innovante, de découvrir le lienentre votre smartphone et les conditions souvent dramatiques dans lesquelles sont extraits les minerais rares nécessaires à sa fabrication, en particulier en République démocratique du Congo. Mêlant réalité augmentée et séquences d’animation, Seven Grams vous raconte cette histoire, vous propose de de remonter la chaîne de production de nos smartphones etd’appréhender leur coût humain.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
MARCO & POLO GO ROUND VR 12’


Benjamin Steiger Levine

Marco and Polo Go Round est une histoire d'amour comique avec une touche très surréaliste. Un couple affronte les difficultés de leur relation alors que la gravité tourne sur sa tête et que leur monde s'effondre littéralement autour d'eux.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Floraisons hivernales 3'41''


Souheila Ghorbel

Winter Bloom est le premier projet de Souheila Ghorbel. Attirée par les émotions, la photographe de 29 ans a capturé des moments intimes avec la nature, célébrant l'espoir et la vie. Si ses photographies sont surtout des instantanés de sa fascination pour les plantes, son regard a en quelque sorte été impacté par ses rencontres avec les gens, et surtout nourri par ses échanges avec les fleuristes de Tunisie. Winter Bloom (Al Layali Essoud الليالي السود en arabe) fait référence à cette période énoncée dans le calendrier berbère du 14 janvier au 2 février durant laquelle la végétation se réveille de son état d'hibernation et commence à fleurir entrant dans un nouveau cycle, tout comme nous les humains traversons des troubles émotionnels ou des insomnies avant de se relever et de s'épanouir.


09/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
United Red Army 70'


Naeem Mohaiemen

Le Japonais s'exprime dans un anglais hésitant, tandis que le négociateur bangladais a l'assurance d'un officier de l'armée formé en Grande-Bretagne. L'Armée rouge japonaise s'était attachée à la cause palestinienne, et à travers elle à une idée de panarabisme mondial. Mais le Bangladesh dans lequel atterrit la Japan Air Lines 472 en 1977 n'est pas ce que l'on croit. Au lieu d'être le théâtre volontaire d'idées de "révolution du tiers monde", le tiers monde réel a riposté de manière inattendue, transformant les pirates de l'air en témoins impuissants. Le négociateur principal, nom de code "Dankesu", a dit avec un euphémisme déconcerté et un anglais hésitant : "Je comprends que vous ayez des problèmes internes." Un enfant de huit ans regarde l'écran de télévision avec une confusion croissante - l'écran montre une tour de contrôle immobile pendant des heures, et il veut que son émission préférée reprenne. United Red Army fait partie de la collection permanente du Tate Modern et du Kiran Nadar Museum.


09/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Abstract 7'30''


Hito Steyerl

Abstract est une vidéo à deux canaux commémorant une amie d'enfance de Steyerl, Andrea Wolf, qui est devenue une activiste et une révolutionnaire et qui a finalement été tuée dans la région kurde de la Turquie en 1998 alors qu'elle combattait pour le PKK. Le résumé montre Steyerl visitant le site où son amie est morte, examinant les douilles de munitions qui l'ont très probablement tuée. Plutôt que de présenter des photos de Wolf, le guide kurde raconte les circonstances de sa mort. Sur l'autre écran, Steyerl est à Berlin et prend des photos avec son téléphone portable d'un bureau de Lockheed Martin, fabricant d'armes vendues par le gouvernement allemand à l'armée turque. Combinant la cinématographie, la mondialisation et la guerre, Abstract révèle à quel point le politique et le privé sont étroitement liés. Crédits : à Necati Sönmez, Şiyar, Ali Can, Oliver Rein, Eren Keskin, Bilgin Ayata, Hüsnü Yildiz, Diana McCarty Produit par l'Instytut Sztuki Wyspa/Wyspa Institute of Art, Aneta Szylak Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.


09/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
TEARLESS 12’


Gina Kim

Sans Larmes (Tearless) est un projet de réalité virtuelle (RV) immersive 360° en 3D sur les "femmes de réconfort pour les Américains "* que le gouvernement sud-coréen a mises à la disposition des soldats américains dans des camps situés à l'extérieur des bases militaires américaines. En utilisant la technologie des médias immersifs, ce projet se concentre sur les souvenirs de ces femmes dans un centre de détention appelé "Monkey House" - une prison établie par le gouvernement sud-coréen et dont le personnel est composé de militaires américains.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
LUNE 8'1''


Siryne Eloued

Pour passer une année à la résidence de recherche et création au centre des arts vivants de Radès, j’ai trouvé impossible de laisser derrière moi mes journaux intimes, que j’écris depuis plus de 12 ans. Je les ai donc amenés avec moi avec l’intention de les brûler. Durant cette retraite, il m’était autant difficile de les brûler sans y penser, prendre le temps de les regarder, de les ouvrir, visiter le passé et laisser le temps défiler les pages. Filmer ce geste était comme écrire un autre journal en vidéo, dans lequel je questionnais les images, les mots, le temps qui passe. Crédit : Réalisation et montage : Siryne Eloued


09/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
[Sic] 15'


Eric Baudelaire

Dans une librairie de Kyoto, une employée reçoit un arrivage de livres. Elle les feuillette et gratte la surface de certaines images à la lame, dans une extrapolation de l’usage japonais du bokashi, une autocensure de l’obscène définie par cette ambiguïté juridique: « ce qui excite ou stimule inutilement le désir ». Dans une poétique de l’absurde, le film étend le geste du bokashi au-delà de la notion de désir, un rituel qui devient une méditation sur ce que dit une image, ce que peut une image.


09/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
PALM'S TEAR 3'39''


"Houda Touis & Ichrak Jemni "

C’est un documentaire VR sur la préparation de « LEGMI » dans l’oasis de Gabes .Deux acteurs ont participé dans ce film : le jeune qui a monté le palmier pour préparer le « LEGMI » et son oncle qui nous a expliqué les particularités de ce jus. Par ailleurs, ce documentaire a mis l’accent sur la beauté de l’oasis à Gabes.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
PAPER BIRDS 1 & 2 30’


German Heller, Federico Carlini

Les Oiseaux de Papier (Paper Birds) (Parties I & II) est une histoire interactive de 30 minutes sur un jeune musicien à la recherche d'une véritable inspiration. Ce film en RV offre des moments uniques d'interactivité autour de l'histoire d'un enfant myope doté d'un talent exceptionnel pour la musique. Celui-ci doit trouver son chemin dans le monde des ténèbres pour ramener sa sœur, enlevée par les ombres. Il utilisera la profondeur de la musique pour ouvrir des portails vers le monde invisible. Il affrontera les ombres, et celles ci lui révéleront leur but.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Je suis Milica Tomić 9' Loop


Milica Tomić

À travers la vidéo I am Milica Tomic, l'artiste explore le lien entre l'identité individuelle et l'identité collective : tournant sur un piédestal, l'artiste énonce son nom en 64 langues différentes en appartenance à autant de groupes ethniques différents. Son visage reste calme et impassible mais son corps est lentement lacéré par des coups de fouet invisibles qui le recouvrent peu à peu de blessures. "L'articulation d'un souhait d'identité nationale que l'on peut m'imposer, m'oblige à m'identifier à une identité nationale que je préférerais ne pas avoir, cependant je ne suis pas capable de nier les mécanismes qui en constituent la substance. Elle ne cesse de se poursuivre tel un acte mécanique qui se répète perpétuellement." Milica Tomic


09/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
9m15 | Une exposition sur l’histoire du Football à Gabès




Une exposition sur l’histoire du football à Gabès sera organisée à Dar El Hezb (l’ancien local du RCD-parti politique de l’ancien régime). Un appel à la collecte d’archives a été lancé par le festival. Un appel ouvert à tous les amateurs de foot de Gabès ou d'ailleurs ayant des archives (photos, vidéos, chansons, textes, articles de presse, souvenirs, casquettes, drapeaux, banderoles, et tout autre objet) sur l’histoire du foot à Gabès (masculins ou féminins).


09/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Les bandes de Bachar (n°17 et n°31)/ Souheil Bachar 18''


Atlas Groupe/ Walid Raad

Otage : Les bandes de Bachar (version anglaise) est attribué à Souheil Bachar et traite de l'enlèvement et de la détention au Liban, dans les années 1980 et au début des années 1990, d'hommes occidentaux comme Terry Anderson et Terry Waite par des "militants islamistes". Cet épisode a directement et indirectement rongé la vie politique et publique libanaise, américaine, française, allemande et britannique, et a précipité un certain nombre de scandales politiques très médiatisés comme l'affaire Iran-Contra aux États-Unis. Dans Otage : The Bachar tapes (version anglaise), cette crise est examinée à travers le témoignage de Souheil Bachar, qui a été retenu en otage au Liban entre 1983 et 1993. Ce qui est remarquable dans la captivité de Souheil, c'est qu'il a été détenu pendant trois mois en 1985 dans la même cellule que cinq Américains : Terry Anderson, Thomas Sutherland, Benjamin Weir, Martin Jenco et David Jacobsen. En 2000, Souheil a collaboré avec le Groupe Atlas pour produire cinquante-trois cassettes vidéo sur sa captivité. Les cassettes n° 17 et n° 31 sont les seules qu'il met à disposition en dehors du Liban. Dans ces cassettes, Souheil aborde les aspects culturels, textuels et sexuels de sa détention avec les Américains. crédits : Générique écrit, réalisé et produit par The Atlas Group en collaboration avec Souheil Bachar, Fadi Abi Samra et Walid Raad.


09/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
REPLACEMENTS (PENGGANTIAN) 12’


Jonathan Hagard

Replacements dépeint une famille javanaise vivant dans un quartier fictif de Jakarta, la capitale de l'Indonésie. Inspirés par des personnes et des lieux qui existent réellement, les personnages sont les témoins des transformations urbaines, environnementales, politiques et culturelles de cette métropole surpeuplée entre environ 1980 et 2020.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Comme des oiseaux qui volent 7'11''


Heba amin

Fin 2013, les autorités égyptiennes ont détenu une cigogne migratrice soupçonnée d'espionnage en raison d'un dispositif électronique fixé à sa patte. As Birds Flying est un film allégorique qui confronte l'absurdité du récit médiatique qui a transformé un oiseau en migration en un symbole de paranoïa étatique. Le film utilise des images provenant de drones et des vues aériennes de cigognes migrant au-dessus des colonies israéliennes en Galilée, et les juxtapose à des extraits audio reconstitués du film emblématique d'Adel Imam, Birds of Darkness (1995), qui critique la corruption du gouvernement en Égypte. Le film emprunte son titre à une prophétie biblique qui aurait inspiré l'offensive aérienne du général britannique Edmund Allenby sur Jérusalem en 1917. Crédit: gracieuseté de l'artiste et de la galerie Zilberman.


09/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
DANS L'OMBRE 4'10''


Bilel Laabidi & Sami Toumi

Dans l'ombre est l'histoire d'une fille nommée kmar, atteinte d'une maladie rare incurable, qui se promène sur la plage de Gabes tout en profitant de la tranquillité et du calme qui précèdent le lever du soleil.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
CONTAINER 16’


Meghna Singh, Simon Wood

Container rend visible les corps « invisibles » qui permettent notre société de consommation. Face à l'esclavage à travers un conteneur maritime en constante transformation, le passé devient le présent, l'invisible devient visible. Nous assistons aux éclats de la société : les fantômes du passé et les spectres vivants du monde moderne.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Merely a smell 10'


Maher Abi Samra

En quatre plans-séquences, comme un haiku , en noir et blanc, on pénètre dans les décombres d’un pays suite au conflit israélo-libanais de 2006. Sans jamais voir la mort en face, l’absence de vie se manifeste au gré d’indices apparaissant dans le ‘no man’s land’ d’un Liban meurtri.


09/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
RESURRECTION 6'


Achraf Bettaieb

Dans la tourmente historique d'une capitale en pleine crise socio-économique, "Resurrection" traite de la résilience d'une génération en quête de repères dans une ville violente. "Résurrection" vise à refléter le schéma mental de la génération 90', 2000' à laquelle appartient l'artiste. Ce schéma mental s'appuie sur une confrontation quotidienne avec la réalité d'une société en pleine mutation. Le skate-board constitue le filtre par lequel il explore la ville, et par lequel sont collectées des images saisissantes. La violence est devenue, presque, cognitive. Elle a un impact sur nos comportements, notre santé mentale (augmentation des comportements addictifs, difficulté à se projeter). Au-delà de ce rapport au monde pratique, le besoin de créer "Résurrection" a été déclenché par un épisode personnel et traumatique. L'injustice aléatoire du cambriolage de l'appartement de l'artiste, ses affaires, tout ce qu'il avait rassemblé comme biens et ressources, ont disparu. Une intimité violée, l'espace privé bafoué.


09/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#DB3832 ART & PENSÉE
MASTERCLASS ART VIDEO




La Masterclasse de cette 4e édition de Gabès Cinéma Fen a pour Focus le clip vidéo. Au programme, un retour sur l’expérience, la démarche et les travaux de concepteurs de clip vidéo tunisiens. Du scénariste, à l'acteur, au monteur, au distributeur... les fonctions accumulées par les opérateurs, peu nombreux, de ce genre filmique particulier reflètent une réalité, celle de la jeune scène artistique musicale en Tunisie. Cette materclass sera l’occasion d’en savoir plus sur les leviers de la création, de la production et de la distribution du clip vidéo en Tunisie. Date: Lundi 09 Mai 2022 Lieu: Salle de projection – L’Agora


09/05/2022 10:00 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
A suivre 41'33"


Sharif Waked

To Be Continued fait référence aux vidéos de "martyrs vivants". Elles montrent un homme ou une femme posant pour être filmé(e) pour la dernière fois vivant(e), annonçant la volonté et la détermination de mener une opération suicide face à ses ennemis. Cette vidéo restitue cette scène mais confisque le texte final du martyr vivant. Elle le mêle à un autre texte qui a également été raconté entre la vie et la mort. Le martyr vivant est transformé en narrateur des Mille et une nuits. Il raconte les histoires de Shéhérazade, l'une des femmes les plus puissantes et les plus célèbres de la littérature. To Be Continued bouleverse les vidéos caractéristiques des dernières volontés des kamikazes par un processus de lecture et de narration sans fin. Il transforme ce moment terrifiant de sacrifice, le meurtre de soi et de l'autre, en un état de perpétuel ajournement.


09/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
SOUS LA POUSSIÉRE 6'


Wafa Lazheri

Une femme retourne à la terre où est née et enterré son mari. Crédit: Artiste 3D : Wafa Lazhari / Sound design : Katerina Lenoir


09/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
La guerre à distance 58'


Harun Farocki

En 1991, lorsque les images de la guerre du Golfe ont inondé les médias internationaux, il était pratiquement impossible de distinguer les images réelles de celles générées sur ordinateur. Cette perte de repères allait changer à jamais notre façon de décrypter ce que nous voyons. L'image n'est plus seulement utilisée comme un témoignage, mais aussi comme un maillon indispensable d'un processus de production et de destruction. Tel est le concept de base de War at a Distance, qui poursuit la déconstruction des exigences d'objectivité visuelle que Harun Farocki a développée dans ses travaux antérieurs. À l'aide d'archives et de contenus authentiques, Farocki s'attache en effet à définir la relation entre la stratégie militaire et la production industrielle et met en lumière la manière dont la technologie de la guerre s'applique à la vie de tous les jours. (Antje Ehmann) Crédits : Crédits Réalisateur, scénariste Harun Farocki Cinématographe Ingo Kratisch, Rosa Mercedes Recherche, assistance Matthias Rajmann Son Louis van Rouki Monteur Max Reimann Collaborateurs Michael Baute, Kilian Hirt, Mike Jarmon, Ondine Rarey Narratrice Margarita Broich Producteur TV Inge Classen Production Harun Farocki Filmproduktion, Berlin, en collaboration avec ZDF/3sat


09/05/2022 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
TECHNOLOGY SLAVE 2'23''


Alia Yahia & Abir Bettaher

Un film fiction VR sur l'addiction aux médias sociaux. Le film raconte l’histoire d’un homme qui vivait et menait une vie normale jusqu’à l’apparition de l'internet et des médias sociaux suite auxquels il est devenu dépendant. Ce dernier ne s’intéresse plus au monde extérieur, il se trouve toujours occupé par son téléphone. Il ne fait plus attention au bruit des enfants, des passagers et des voitures autour de lui. Les jours passent et l’homme se trouve concentré sur son téléphone et perd petit à petit le gout de la vie suite au manque de communication. L'écran du téléphone est devenu son seul recours.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
L’ANABASE DE MAY ET FUSAKO Shigenobu, MASAO ADACHI ET 27 ANNÉES SANS IMAGES 66''


Eric Baudelaire

Qui sont May et Fusako Shigenobu ? Fusako, leader d’un groupuscule d’extrême gauche, l'Armée rouge Japonaise, impliquée dans de nombreuses opérations terroristes, s’est cachée pendant près de trente ans à Beyrouth. May, sa fille, née au Liban, n’a découvert le Japon qu’à 27 ans, après l’arrestation de sa mère en 2000. Masao Adachi ? Scénariste, cinéaste radical et activiste japonais engagé auprès des luttes armées et de la cause palestinienne, reclus lui aussi au Liban avant son renvoi dans son pays. Par ailleurs, initiateur d’une « théorie du paysage », le fukeiron : en filmant le paysage, celui-ci dévoilerait les structures d’oppression qui le fondent et qu’il perpétue. Anabase ? C’est le nom donné depuis Xénophon au retour, difficile, voire erratique, vers chez soi. C’est cette histoire complexe, sombre, toujours en suspens, qu’Éric Baudelaire, artiste réputé pour se servir de la photographie afin d’interroger la mise en scène de la réalité, a choisi d’évoquer en usant du format documentaire. Tournées en Super 8 mm, et comme dans la veine du fukeiron, des vues de Tokyo et de Beyrouth aujourd’hui se mêlent à quelques images d’archives, de télévision, à des extraits de films, pour dérouler le décor sur lequel les voix de May et d’Adachi vont faire remonter leur mémoire. Il y est question de vie quotidienne, d’être une petite fille dans la clandestinité, d’exil, de politique, de cinéma, et de leurs rapports fascinés. Pas une enquête, une anamnèse morcelée. (Jean-Pierre Rehm)


09/05/2022 L'AGORA GABES

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
GOLIATH: PLAYING WITH REALITY 25'


Barry Gene Murphy, May Abdallah

Goliath: Playing with Reality est un documentaire interactif. On y suit l’histoire de Jon, un homme atteint de schizophrénie paranoïaque qui, après une décennie d’isolation dans des institutions psychiatriques, trouve son salut dans les jeux vidéo en ligne.


09/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Novembre 25'19''


Hito Steyerl

Dans November, Steyerl se concentre sur les images médiatiques d'une amie proche de son adolescence, Andrea Wolf, qui a rejoint le PKK kurde et qui est morte au combat contre l'armée turque en 1998. Dans le film, Wolf apparaît dans trois rôles différents : en tant que chef d'un gang de filles dans un film féministe d'arts martiaux que Steyerl a tourné en Bavière lorsqu'elle avait 17 ans, en tant que combattante clandestine de l'Armée des femmes libres au Kurdistan dans une interview télévisée des années 1990, et en tant que Şehît Ronahî (le nom de code kurde de Wolf), dont on peut voir le visage sur des affiches portées par des Kurdes manifestant dans les rues d'Allemagne. November joue avec l'inversion de la fiction et de la réalité. Alors que les trois jeunes héroïnes (deux d'entre elles sont Wolf et Steyerl) du film tourné en Super 8 sont vues en train de battre des gangs d'hommes armés jusqu'à ce que seul le personnage de Wolf reste en vie, dans la vraie vie, Wolf était un combattant du PKK qui est mort au combat et est devenu une icône de la lutte kurde pour la libération. Le film réfléchit également à la manière dont la signification des images peut changer et développer une vie ultérieure en tant qu'"images itinérantes", comme les appelle Steyerl. Le propre rôle de Steyerl est remis en question lorsqu'elle se déplace de derrière la caméra pour faire partie d'un reportage télévisé sur une manifestation kurde. Crédits : Réalisateur : Hito Steyerl Monteur : Stefan Landorf Assistant : Yasmina Dekkar Protagoniste : Uli Maichle Producteur : Marta Kuzma pour manifesta5 Commissionné par : Marta Kuzma pour manifesta5 Soutenu par : Klaus, Mehmet Aktas, Peter Grabher, Lisa Rosenblatt Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.


09/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
HEIRLOOM 15'


Nada Chamli

Autrefois brûlées sur des bûchers dans les places publics, les femmes qui n’obéissaient pas à toute sorte de norme étaient accusées de pratique de sorcellerie. Un préjugé lugubre est porté sur ce qu’on appelait "sorcières",faisant l’objet d’une épithète discriminatoire. « Heirloom –ر عي ِس « َest un essai audiovisuel qui traite la figure de la sorcière en tant qu'identité sociale et vision mystique et spirituelle. Crédits : Nada Chamli / Son : Zeineb Ben Salah – Nada Chamli / Musique : Adem Zaouali / Mixage et masternig : Rami Harrabi / Etalonnage : Nada Chamli / Décor et lumière : Chaima Drissi – Nour Hamani // AVEC : Sihem Sidaoui – Siryne Eloued – Sophia Bsiri - Mabrouka Fall –Rimeh Ben Mahjoub – Pauline Pascal – Eya Dridi


09/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
FRAGMENTS D'UNE VILLE 7’30’’


Emna fetni

Dans un rythme de vie frénétique, la métropole, en pleine effervescence, continue de se transformer, de se défaire et de se créer. Entre la nonchalance des franges et élégance de l'autre rive, entre violence destructrice et création, entre suffocation et espoir, ce court métrage est la perception de tous les contrastes de la ville qui, au quotidien, est révélée par les habitants qui la tracent, par leurs gestes et leurs errances.


09/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
Ici et ailleurs 60'


Jean-Luc Godard & Anne-Marie Miéville

Ici, une famille de Français moyens devant son poste de télévision. Ailleurs, les combattants palestiniens filmés dans leur vie quotidienne, leur entraînement, leur mort. Jean-Luc Godard utilise ces images pour remettre en question la communication faisant la texture même du film, une réflexion sur l'audiovisuel.


09/05/2022 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
COMA 80'


Bertrand Bonello

Une adolescente a un pouvoir, celui de nous faire entrer dans ses rêves. Mais aussi dans ses cauchemars. Enfermée dans sa chambre, la jeune fille, dont le seul rapport au monde extérieur est virtuel, se met à naviguer entre rêve et réalité. Jusqu’au moment où elle s’y perdra complètement.


09/05/2022 15:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
LA MONTAGNE 84'


Ghassan Salhab

La nuit tombe sur Beyrouth. Fadi, un homme d’une quarantaine d’années, accompagné par un ami, se rend à l’aéroport. Il est supposé s’absenter pour un mois. Mais au lieu de prendre l'avion, il loue une voiture, quitte Beyrouth, prend l’autoroute du nord et s’engage sur une route montagneuse.


09/05/2022 15:00 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
RÊVE 97'


Omar Belkacemi

Koukou, un jeune de 20 ans, vit dans un village en haute montagne de Kabylie. Son look et son comportement original dérangent. Mal vu par le comité des sages et par son père ,ils décident de l'interner dans un asile psychiatrique. Son frère Mahmoud, révolté de cette décision le défend. Mais face à la morale et l’ordre établi, il ne peut rien faire.


09/05/2022 17:00 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
BEHIND A TRANSPARENT CEMENT BARRIER 23'


Amr Bayoumi

Dès le début de la seconde semaine de Ramadan, j’ai commencé à filmer de mon balcon jusqu’à la fin de la semaine de l’aïd. C’était le printemps de 2020. Dès le départ, j’étais attiré par la présence affirmée d’un petit arbre dans notre rue. Ses branches commençaient curieusement à se glisser doucement dans mon balcon.


09/05/2022 17:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
HOW MY GRANDMOTHER BECAME A CHAIR 9'


Nicolas Fattouh

Une grand-mère vieillissante perd ses cinq sens l'un après l'autre pour finalement devenir une chaise en bois. Tout au long de sa transformation, elle se rend compte que sa gouvernante africaine n'est pas l'animal sauvage qu'elle croyait être, mais le membre de la famille attentionné et loyal qui lui manquait cruellement. Une histoire poignante sur la maladie et la vieillesse qui fait appel à l'imagination et à la métaphore pour montrer le processus difficile et douloureux du départ.


09/05/2022 17:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
NOUR SHAMS 26'


Faiza Ambah

SHAMS, mère célibataire, est chauffeur d'Uber à Jeddah, en Arabie saoudite. Elle a deux obsessions : son unique enfant, MAKKI, et ses desserts africains. Shams peine à marier Makki, ou à susciter un quelconque intérêt pour ses desserts. En revanche, Makki veut participer à un concours de hip-hop, ce qui pourrait lui permettre de gagner un long voyage en France, et les séparer pour la première fois de leur vie.


09/05/2022 17:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
CRONACHE DI QUEL TEMPO 76'


Maria Lorio & Raphaël Cuomo

Que s’est-il passé entre le moment où un ami a partagé une mélodie avec les cinéastes, il y a plus de 15 ans, et le moment où elle est reprise aujourd’hui, continuée sous forme de nouvelles performances musicales et vocales ? Une chronique de ce temps-là, qui met en évidence la dérive nécropolitique des politiques migratoires européennes et la violence invisible engendrée par les frontières dans la zone méditerranéenne.


09/05/2022 19:00 FACULTÉ DES SCIENCES DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
THE PLIGHT OF THE SAMURAI 15’


Mohamed Kraiem

Différents actions des différents personnages qui vivent dans un monde étrange


09/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
GHODWA... 96'


Dhafer El Abidine

Suite à la détérioration de son état de santé, Habib se réunit avec Ahmed son fils âgé de 15 ans. Hanté par son passé durant la dictature, Habib est dans l’attente d’un rendez-vous important. Sous la pression d’événements inattendus, les rôles sont inversés. Ils se retrouvent dans une situation chaotique à laquelle ils ne sont pas préparés.


09/05/2022 20:00 L'AGORA GABES

#1BA658 CINÉMA
Z 10’


Marwen Grati et Mouïn Moumni

« Quand l’un se cache, l’autre se déploie. Deux personnages se retrouvent face à leurs solitudes et l’envie de liberté dans un lieu énigmatique qui les pousse à leurs retranchements. Marcher. Sans avoir. Aller. Loin. Revenir. Hésiter. Vouloir .Sans avoir. Connaître. Paraître. Sans peur. Hésiter. Encore. Se retenir. Toujours. Se libérer. Encore. Vivre. Sans survivre. Aimer. Vouloir aimer. Aimer. Vouloir aimer. Aimer. Aimer sans rêver. Aimer sans amour. »


09/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
PLAY 11’20’’


Zeineb Ghorbel

Jeu de correspondances-vidéo entre deux corps lointains.


09/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
NIGHT PRAYER 9’30’’


Achref Toumi

La nuit, les ouvriers se réunit dans le chantier, dans une carcasse de bâtiment encore à moitié construite, entre les briques et le ciment. C’est dans ce chantier, cet immeuble fantôme, que nous suivrons ces esprits de la ville, ces chimères que personne ne connait réellement, qui n’intéressent personne.


09/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
LA VEILLE DU VOLCAN 21’


Abanoub Youssef

Trois histoires parallèles, une colère attendue, des personnes opprimées… Mais quand la conscience s’éveille, Il n’y aura qu’un seul chemin à se frayer: celui de la rage, celui du volcan. Dans l’attente de la prochaine révolution africaine, du prochain volcan.


09/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
CLAY CREATURE 16’50’’


Amina Oueslati

‌‌un‌ ‌contact‌ ‌hasardeux‌ ‌avec‌ ‌un‌ ‌faisceau‌ ‌de‌ ‌lumière‌ ‌fait‌ ‌tout‌ ‌basculer‌ ‌pour‌ ‌un‌ ‌petit‌ ‌garçon‌ ‌qui‌ ‌a‌ ‌vécu‌ ‌toute‌ ‌sa‌ ‌vie‌ ‌sa‌ ‌famille‌ ‌et‌ ‌lui‌ ‌croyant‌ ‌que‌ ‌le‌ ‌contact‌ ‌avec‌ ‌le‌ ‌soleil‌ ‌les‌ ‌brûlera.‌ ‌


09/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#1BA658 CINÉMA
SOUS NOS PIEDS 7’12’’


Création collective dans le cadre de l'atelier Ciné-Sentiers de l'enfance

Film d'atelier réalisé par les enfants qui suivent les ateliers du projet « Ciné-Sentiers de l’enfance » mené par l'association Sentiers en partenariat avec l’Art Rue. Les animatrices de l'atelier, Intissar Belaïd et Siryne Eloued, ont amené les enfants à réaliser une histoire où ils se mettent dans la peau de l'archéologue s’interrogeant sur des objets moyennant une projection dans le futur.


09/05/2022 20:00 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Les bandes de Bachar (n°17 et n°31)/ Souheil Bachar 18''


Atlas Groupe/ Walid Raad

Otage : Les bandes de Bachar (version anglaise) est attribué à Souheil Bachar et traite de l'enlèvement et de la détention au Liban, dans les années 1980 et au début des années 1990, d'hommes occidentaux comme Terry Anderson et Terry Waite par des "militants islamistes". Cet épisode a directement et indirectement rongé la vie politique et publique libanaise, américaine, française, allemande et britannique, et a précipité un certain nombre de scandales politiques très médiatisés comme l'affaire Iran-Contra aux États-Unis. Dans Otage : The Bachar tapes (version anglaise), cette crise est examinée à travers le témoignage de Souheil Bachar, qui a été retenu en otage au Liban entre 1983 et 1993. Ce qui est remarquable dans la captivité de Souheil, c'est qu'il a été détenu pendant trois mois en 1985 dans la même cellule que cinq Américains : Terry Anderson, Thomas Sutherland, Benjamin Weir, Martin Jenco et David Jacobsen. En 2000, Souheil a collaboré avec le Groupe Atlas pour produire cinquante-trois cassettes vidéo sur sa captivité. Les cassettes n° 17 et n° 31 sont les seules qu'il met à disposition en dehors du Liban. Dans ces cassettes, Souheil aborde les aspects culturels, textuels et sexuels de sa détention avec les Américains. crédits : Générique écrit, réalisé et produit par The Atlas Group en collaboration avec Souheil Bachar, Fadi Abi Samra et Walid Raad.


10/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
DANS L'OMBRE 4'10''


Bilel Laabidi & Sami Toumi

Dans l'ombre est l'histoire d'une fille nommée kmar, atteinte d'une maladie rare incurable, qui se promène sur la plage de Gabes tout en profitant de la tranquillité et du calme qui précèdent le lever du soleil.


10/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
RESURRECTION 6'


Achraf Bettaieb

Dans la tourmente historique d'une capitale en pleine crise socio-économique, "Resurrection" traite de la résilience d'une génération en quête de repères dans une ville violente. "Résurrection" vise à refléter le schéma mental de la génération 90', 2000' à laquelle appartient l'artiste. Ce schéma mental s'appuie sur une confrontation quotidienne avec la réalité d'une société en pleine mutation. Le skate-board constitue le filtre par lequel il explore la ville, et par lequel sont collectées des images saisissantes. La violence est devenue, presque, cognitive. Elle a un impact sur nos comportements, notre santé mentale (augmentation des comportements addictifs, difficulté à se projeter). Au-delà de ce rapport au monde pratique, le besoin de créer "Résurrection" a été déclenché par un épisode personnel et traumatique. L'injustice aléatoire du cambriolage de l'appartement de l'artiste, ses affaires, tout ce qu'il avait rassemblé comme biens et ressources, ont disparu. Une intimité violée, l'espace privé bafoué.


10/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#E47839 ART VIDÉO
Comme des oiseaux qui volent 7'11''


Heba amin

Fin 2013, les autorités égyptiennes ont détenu une cigogne migratrice soupçonnée d'espionnage en raison d'un dispositif électronique fixé à sa patte. As Birds Flying est un film allégorique qui confronte l'absurdité du récit médiatique qui a transformé un oiseau en migration en un symbole de paranoïa étatique. Le film utilise des images provenant de drones et des vues aériennes de cigognes migrant au-dessus des colonies israéliennes en Galilée, et les juxtapose à des extraits audio reconstitués du film emblématique d'Adel Imam, Birds of Darkness (1995), qui critique la corruption du gouvernement en Égypte. Le film emprunte son titre à une prophétie biblique qui aurait inspiré l'offensive aérienne du général britannique Edmund Allenby sur Jérusalem en 1917. Crédit: gracieuseté de l'artiste et de la galerie Zilberman.


10/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
9m15 | Une exposition sur l’histoire du Football à Gabès




Une exposition sur l’histoire du football à Gabès sera organisée à Dar El Hezb (l’ancien local du RCD-parti politique de l’ancien régime). Un appel à la collecte d’archives a été lancé par le festival. Un appel ouvert à tous les amateurs de foot de Gabès ou d'ailleurs ayant des archives (photos, vidéos, chansons, textes, articles de presse, souvenirs, casquettes, drapeaux, banderoles, et tout autre objet) sur l’histoire du foot à Gabès (masculins ou féminins).


10/05/2022 L'AGORA GABES

#E47839 ART VIDÉO
Merely a smell 10'


Maher Abi Samra

En quatre plans-séquences, comme un haiku , en noir et blanc, on pénètre dans les décombres d’un pays suite au conflit israélo-libanais de 2006. Sans jamais voir la mort en face, l’absence de vie se manifeste au gré d’indices apparaissant dans le ‘no man’s land’ d’un Liban meurtri.


10/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
TEARLESS 12’


Gina Kim

Sans Larmes (Tearless) est un projet de réalité virtuelle (RV) immersive 360° en 3D sur les "femmes de réconfort pour les Américains "* que le gouvernement sud-coréen a mises à la disposition des soldats américains dans des camps situés à l'extérieur des bases militaires américaines. En utilisant la technologie des médias immersifs, ce projet se concentre sur les souvenirs de ces femmes dans un centre de détention appelé "Monkey House" - une prison établie par le gouvernement sud-coréen et dont le personnel est composé de militaires américains.


10/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
A suivre 41'33"


Sharif Waked

To Be Continued fait référence aux vidéos de "martyrs vivants". Elles montrent un homme ou une femme posant pour être filmé(e) pour la dernière fois vivant(e), annonçant la volonté et la détermination de mener une opération suicide face à ses ennemis. Cette vidéo restitue cette scène mais confisque le texte final du martyr vivant. Elle le mêle à un autre texte qui a également été raconté entre la vie et la mort. Le martyr vivant est transformé en narrateur des Mille et une nuits. Il raconte les histoires de Shéhérazade, l'une des femmes les plus puissantes et les plus célèbres de la littérature. To Be Continued bouleverse les vidéos caractéristiques des dernières volontés des kamikazes par un processus de lecture et de narration sans fin. Il transforme ce moment terrifiant de sacrifice, le meurtre de soi et de l'autre, en un état de perpétuel ajournement.


10/05/2022 LA CORNICHE (EL KAZMA)

#E47839 ART VIDÉO
FRAGMENTS D'UNE VILLE 7’30’’


Emna fetni

Dans un rythme de vie frénétique, la métropole, en pleine effervescence, continue de se transformer, de se défaire et de se créer. Entre la nonchalance des franges et élégance de l'autre rive, entre violence destructrice et création, entre suffocation et espoir, ce court métrage est la perception de tous les contrastes de la ville qui, au quotidien, est révélée par les habitants qui la tracent, par leurs gestes et leurs errances.


10/05/2022 IMMEUBLE EN FACE DE CLINIQUE BON SECOURS BLOC E, AVENUE MONJI SLIM.

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
REPLACEMENTS (PENGGANTIAN) 12’


Jonathan Hagard

Replacements dépeint une famille javanaise vivant dans un quartier fictif de Jakarta, la capitale de l'Indonésie. Inspirés par des personnes et des lieux qui existent réellement, les personnages sont les témoins des transformations urbaines, environnementales, politiques et culturelles de cette métropole surpeuplée entre environ 1980 et 2020.


10/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
GOLIATH: PLAYING WITH REALITY 25'


Barry Gene Murphy, May Abdallah

Goliath: Playing with Reality est un documentaire interactif. On y suit l’histoire de Jon, un homme atteint de schizophrénie paranoïaque qui, après une décennie d’isolation dans des institutions psychiatriques, trouve son salut dans les jeux vidéo en ligne.


10/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#00ABE9 RÉALITÉ VIRTUELLE
SEVEN GRAMS 22’


Karim Ben Khelifa

Seven Grams est une expérience en réalité augmentée qui propose, d’une façon radicalement innovante, de découvrir le lienentre votre smartphone et les conditions souvent dramatiques dans lesquelles sont extraits les minerais rares nécessaires à sa fabrication, en particulier en République démocratique du Congo. Mêlant réalité augmentée et séquences d’animation, Seven Grams vous raconte cette histoire, vous propose de de remonter la chaîne de production de nos smartphones etd’appréhender leur coût humain.


10/05/2022 CENTRE CULTUREL UNIVERSITAIRE DE GABÈS

#E47839 ART VIDÉO
Abstract 7'30''


Hito Steyerl

Abstract est une vidéo à deux canaux commémorant une amie d'enfance de Steyerl, Andrea Wolf, qui est devenue une activiste et une révolutionnaire et qui a finalement été tuée dans la région kurde de la Turquie en 1998 alors qu'elle combattait pour le PKK. Le résumé montre Steyerl visitant le site où son amie est morte, examinant les douilles de munitions qui l'ont très probablement tuée. Plutôt que de présenter des photos de Wolf, le guide kurde raconte les circonstances de sa mort. Sur l'autre écran, Steyerl est à Berlin et prend des photos avec son téléphone portable d'un bureau de Lockheed Martin, fabricant d'armes vendues par le gouvernement allemand à l'armée turque. Combinant la cinématographie, la mondialisation et la guerre, Abstract révèle à quel point le politique et le privé sont étroitement liés. Crédits : à Necati Sönmez, Şiyar, Ali Can, Oliver Rein, Eren Keskin, Bilgin Ayata, Hüsnü Yildiz, Diana McCarty Produit par l'Instytut Sztuki Wyspa/Wyspa Institute of Art, Aneta Szylak Avec l'aimable permission de l'artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York, et d'Esther Schipper, Berlin.